~ A ta plume ~
Bienvenue, visiteur, sur mon forum !
Je me présente, l'administratrice de forum, Pandora.
Tu te trouves actuellement sur un forum d'écriture, libre pour tous et tous les âges.
Rejoins donc notre petite communauté pour partager plein de belles choses avec nous !
Quoi qu'il en soit, visiteur, je te souhaite un agréable moment sur ~ A ta plume ~.

~ A ta plume ~

Un nouveau forum pour tous les grands écrivains cachés !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le lendemain du cerisier par Cookie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cookie



Messages : 3
Points : 7
Date d'inscription : 14/03/2015

MessageSujet: Le lendemain du cerisier par Cookie   15.03.15 13:56

Salut tout le monde ! Je vous présente mon texte afin de recueillir quelques avis Smile
Sachez que j'ai déjà écrit quatre chapitres, mais que la motivation manque. Du coup, je me suis dit qu'en ayant quelques lecteurs de plus, cela me donnerait peut-être envie de continuer ! Bonne lecture Smile


Chapitre 1: Un univers qui tourne




« Encore une journée en enfer ». C'est ce que pensait Johnny, en regardant à travers la fenêtre de la salle de classe. Mordillant son stylo, et ignorant totalement le cours qui avait lieu. Impossible pour lui de rester attentif à des notions qu'il trouvait inutiles. Il préférait donc regarder vers l'extérieur, totalement passif et se demandant encore une fois quelle était sa place dans ce monde. Ses notes étaient moyennes et il n'avait pas encore choisi son orientation alors qu'il était déjà en dernière année. Sa migration à Tokyo avait certainement joué là-dedans, passer d'un pays à un autre, ce n'est pas quelque chose dont on peut facilement s’accommoder. Il posa son coude sur la table en face de lui, et appuya sa tête sur sa main afin d'effectuer le moins d'efforts possible. Quelques minutes passèrent, et Johnny commençait peu à peu à s'assoupir. Ses yeux commençaient à se fermer quand il reçu un petit coup derrière la tête. Il se retourna, la main posé là où l'impact avait eu lieu, et vît la source du geste. C'était sa camarade de classe : Mia. Les yeux fermés, sa tête était tourné vers le tableau pour éviter le regard de Johnny.  Quelques secondes passèrent, Johnny fixant toujours Mia, puis cette dernière décida de finalement entamer la conversation d'une voix dure, sans changer de position :
« -Tu dois écouter le cours, sinon on va encore me reprocher de ne pas m'occuper de toi. 
Johnny repoussa rapidement ses cheveux en arrière, et sourit en s'excusant auprès de Mia. A vrai dire, c'était l'une des seules personnes qui osait discuter avec lui. Inconsciemment, ils s'étaient attachés l'un à l'autre, pourtant leur caractère étaient vraiment opposés : Alors que Johnny était silencieux et discret afin d'éviter de gêner une quelconque personne, Mia, elle, était beaucoup plus expressive. Elle n'hésitait pas à frapper ou à crier sur ceux qui la dérangeaient, mais elle le faisait d'une manière très maternelle, c'est certainement ça qui lui avait permis d'être élu déléguée quelques semaines plus tôt, chacun voyant Mia comme une grande sœur. Elle qui s'entendait avec tout le monde aimait pourtant passer du temps avec celui qui personne ne voyait.

Le dernier cours de la journée venait enfin de se terminer, Johnny, n'étant inscrit à aucun club, décida de faire une petite promenade avant de rentrer à la maison. Il était 18 heures quand Johnny arriva en ville, cette dernière était extrêmement vivante et il y avait énormément de monde. Les nombreuses enseignes lumineuses qui clignotaient donnait une jolie couleur à l'endroit. Il s'y était finalement habitué, lui qui vivait il y a un an dans une petite ville de France. Ne sachant que faire, il s'assit sur un banc, un peu à l'écart de toute l'hyperactivité du centre ville, et décida de se reposer quelques instants. La nuit commençait à tomber, mais Johnny était confortablement installé sur son banc, quelques fois il lui arriver de penser à son prénom : « Johnny ». En France, il était souvent victime de moqueries, et il n'avait pas réussi à se faire de vrais amis, c'était l'une des raisons qui l'avait poussé à venir s'installer à Tokyo avec sa mère, au lieu de rester avec son père. Il voulait prendre un nouveau départ, et bien que cela ne fût pas  fructueux, il ne regrettait en rien sa décision. Même s'il ne parlait pas encore parfaitement la langue, il avait l'air de mieux comprendre les Japonais et s'était mieux compris lui-même.

Cela faisait près d'une heure qu'il était là, absorbé par ses pensées et par les passants qui déambulaient devant lui. Il poussa un dernier soupir, et se leva finalement du banc, prêt à rentrer.

« -Attends ! »
La voix venait de derrière lui, il s’arrêta net et se retourna. C'était Mia, cette dernière courut rapidement jusqu'à Johnny, et une fois arrivé près de lui, elle se courba, les mains sur les genoux afin de reprendre son souffle. Elle l'avait cherché partout, Johnny ne savait pas trop comment réagir, il se contenta juste d'un « Salut ». Finalement, Mia repris son souffle, arrangea rapidement ses cheveux, et se mis en tête à tête face à Johnny.
« Bon, écoute, ça  fait 1 heure que je te cherche, et tu me dis juste « Salut », t'as rien de mieux.. » . Elle continua son discours de façon énervée, parlant rapidement reprochant tout et n'importe quoi à son ami. Tous les passants les regardaient d'un air surpris, Johnny quant à lui était immobile, son visage presque apeuré par les énormes gestes que Mia faisait pour donner vie à son discours. Finalement, elle s'arrêta de parler et fît quelques pas en arrière, elle joignit ses mains à hauteur de ses genoux, et baissa la tête. Toute sa confiance venait de disparaître en une seconde. Finalement, elle réussit à parler d'une voix basse, et les yeux au bord des larmes :
« -Écoute...Je voulais juste te dire...que...t'es vraiment important pour moi, et que d'après mon horoscope, je dois agir aujourd'hui, du coup... » Elle se ressaisit, et fixa Johnny d'un air déterminé. « Je voulais juste te demander si on pouvait aller plus... « loin ».
Le vent souffla d'un coup puissant et bref, caressant les cheveux de nos deux adolescents qui se tenaient là, prêts à reprendre le chemin de leurs destins. Johnny ne savait pas quoi répondre, il était extrêmement choqué par la confession de Mia et eût même un geste de repli, mais il ne pouvait rester plus silencieux, la voir ainsi lui faisait ressentir beaucoup de culpabilité. Il fallait qu'il dise quelque chose !
« Patiente ».
Johnny venait de dire ce mot, presque inconsciemment, jamais il n'aurait dit ça en situation normale. Mais c'était fait, et agissant de manière assez contrôlée, il se saisit de son sac encore posé sur le banc, et prit le chemin de son foyer, tournant le dos à Mia, elle aussi surprise par la réaction de Johnny.

Le jeune homme ne se rendait pas encore compte de ce qui venait de se passer, il courut jusqu'à chez lui, le sourire aux lèvres et faisant quelques sauts de joie à distance irrégulière. Illuminé par les lampadaires de la ville durant tout le voyage , il paraissait follement heureux. Lui-même ne savait pas d'où provenait ce qu'il avait dit, mais intérieurement, il se rendait compte que cela lui avait certainement donné un côté « cool » dont il n'allait pas se plaindre. Il arriva finalement chez lui, il ôta ses chaussures et annonça son arrivée. Sa mère n'était pas rentrée, mais le dîner était déjà posé sur la table du salon. Cela ne le dérangeait pas de se retrouver seul, l'ambiance calme de la maison lui plaisait beaucoup. Finalement, il termina sa journée en regardant un épisode d'un dessin animé qui passait à la télévision, et se rendit dans son lit, pressé d'être au lendemain.

Le sommeil de Johnny fut interrompu par la sonnerie du réveil, il se leva difficilement du lit, se frottant les yeux avec ses mains encore chaudes. Après plusieurs minutes passé assis sur son lit à rassembler assez de force pour se lever, il passa à l'action tout en faisant craquer ses doigts. Il se dirigea lentement vers la porte, mais une chose le fît s'arrêter net. Il resta dans cette position, fixant la porte face à lui, puis, peu à peu, tourna doucement sa tête et se dirigea vers le bureau en bois de sa chambre. Face au meuble, l'expression de Johnny vira à la peur, et son corps tremblait, sa respiration devenait haletante, se croyant dans un cauchemar. Parfaitement stoïque, il continuait de fixer le bureau, sans un bruit, sans une quelconque mélodie si ce n'est celle de l'angoisse et de l'horreur . Finalement, il prit un mouchoir qui traînait par là et effaça rapidement ce qui le choquait. Il sortit de la chambre, et ne sachant comment réagir, il essaierait d'oublier ce qu'il venait de voir  : un message de couleur rouge sang, écrit à la main sur le bureau ; « Patiente Johnny,patiente... ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le lendemain du cerisier par Cookie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CHOCOLAT methode cookie cutter THEME NOEL
» Tweak, maniahd2, cookie home tab compatibilité et quézaco!!!!!
» Le hanami (pique nique sous les cerisier)
» Fleurs de cerisier après la pluie nocturne
» Le corbeau rouge sur un cerisier noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ A ta plume ~ :: L'atelier :: Textes, Romans, Nouvelles..-
Sauter vers: